Une maison écologique sans chauffage !

Imaginez une maison qui nécessite si peu de chaleur que vos équipements électroménagers et votre chaleur corporelle suffisent à maintenir une température de confort. Cela peut sembler difficile à croire, mais ces habitations existent depuis longtemps dans les pays nordiques et en Allemagne.

Deux méthodes pour concevoir une maison passive

Il existe deux méthodes complémentaires pour concevoir une maison passive.

La première méthode consiste à se protéger de l’extérieur en utilisant une isolation renforcée.

Cela implique l’ajout de multiples couches d’isolants, généralement du polystyrène et de la laine de verre. Une attention particulière est accordée à l’étanchéité et à la ventilation, conformément aux normes en vigueur.

Les faiblesses du bâtiment, telles que l’orientation et les ouvertures au nord, sont corrigées par une isolation complémentaire. Selon les besoins et les préférences, un système de chauffage plus ou moins complexe et respectueux de l’environnement peut être installé. Ces maisons peuvent être comparées à des bouteilles isothermes dotées d’une ventilation contrôlée.

La deuxième méthode consiste à exploiter l’énergie solaire selon une approche bioclimatique.

Cette approche s’inspire des connaissances des bâtisseurs traditionnels. L’orientation au sud et à l’est est privilégiée, tandis que la protection contre le soleil d’été à l’ouest et contre le froid au nord est assurée.

Les baies vitrées et les fenêtres sont principalement situées au sud, tandis que leur présence est réduite voire inexistante au nord. Des serres bioclimatiques et des murs capteurs peuvent également être utilisés. Ces choix permettent de réaliser des économies significatives sur les autres postes tels que l’isolation, le chauffage et la climatisation.

L’isolation, l’étanchéité et d’autres paramètres tels que la perspirance des matériaux, l’inertie des murs ou des dalles, l’énergie grise, l’innocuité des matériaux, la durabilité de la construction et le respect de l’environnement sont également pris en compte.

Il est également possible de combiner ces deux méthodes. Les normes Passivhaus et MinergieP recommandent généralement une sur-isolation.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *